Anglais Espagnol Italien

La Dévotion Mariale


La dévotion à la Vierge Marie est présente depuis les débuts de la vie de l'Église. Déjà dans les textes évangéliques on peut observer l'attention particulière que Jésus avait envers sa Mère, ainsi que l'affection et le respect que les disciples devaient lui professer après avoir reçu dans le Calvaire sa mission maternelle.
Depuis toujours la Sainte Vierge est vénérée en tant que Mère de Dieu. Le culte marial a sans doute un caractère très particulier et spécial, puisque ce n’est pas en vain qu’on vénère Marie, la mère de Christ. Aucune de ses représentations connues ne reproduit le vrai visage de Marie, mais elles nous montrent le chemin à suivre pour arriver à elle et ainsi accueillir son aide et protection.
La Route Mariale compte dans ses sanctuaires cinq des représentations de Marie Mère de Dieu, quatre des représentations plus connues et vénérées du monde chrétien.

La dévotion à la Vierge de El Pilar

La dévotion du peuple à la Vierge de El Pilar se trouve si enracinée parmi les Espagnols depuis si longtemps, que le Saint-Siège a permis l'établissement de l’office de El Pilar dans lequel on désigne l'apparition de la Vierge de El Pilar comme "une ancienne et pieuse croyance".
Une ancienne tradition raconte que la venue de la Vierge à Saragosse en chair mortelle est l'origine du Sanctuaire et de la dévotion. Selon cette tradition, l'apôtre Saint Jacques prêchait l'Evangile à Cesaraugusta (actuelle Saragosse) ; à la vue de l'incrédulité des gens, il en est découragé. En ce moment difficile, il vit Marie venir le réconforter et l’encourager. La Sainte Vierge offre à Saint Jacques El Pilar (le Pilier), une colonne de jaspe qui soutient de nos jours sa statue, et qui est le symbole de la forteresse que devait avoir sa foi. Ceci est arrivé à l'aube du deux janvier de l'année quarante du premier siècle. Marie le chargea d’ériger un temple sur cette Colonne ou Pilier, et ainsi ce temple devient le premier temple Marial de la chrétienté.

La dévotion à la Vierge de Torreciudad




La dévotion à Notre Dame de Torreciudad est très ancienne parmi les villages environnants. L'ancien ermitage est l'origine de cette dévotion depuis le siècle XI. Déjà à cette époque, les gens se dirigeaient à Torreciudad pour demander des faveurs, remercier ou, simplement, manifester leur amour à la Vierge. Cette tradition a été transmise de génération en génération, en maintenant vivante la dévotion d’y venir en pèlerinage pour prier la Vierge et lui confier leurs joies et leurs peines. L'ermitage, où on trouvait la statue, se situait sur un promontoire sur la rivière Cinca.

 

La dévotion à la Vierge de Montserrat

Bien que la dévotion à Notre Dame de Montserrat soit bien plus ancienne, il est historiquement prouvé qu’il existait déjà au IX siècle sur la montagne un ermitage consacré à Sainte Marie. La légende raconte que lors de l'année 880, sur la montagne de Montserrat, des enfants bergers ont vu baisser du ciel une grande lumière accompagnée d'une jolie mélodie qui s’est arrêtée au milieu de la montagne. Au bout d'une semaine ils sont revenus sur le lieu avec leurs parents et la vision s’est répétée et par après avec l’abbé et elle s’est à nouveau répétée. L'évêque de la ville de Manresa, informé des nouvelles, a voulu le constater personnellement et il est aussi allé sur le lieu. L'évêque et les personnes qui l’accompagnaient virent une grotte où se trouvait la statue de la Vierge Marie. Ils essayèrent de la porter en procession jusqu’à la ville de Manresa, mais la statue était si lourde que l’effort fut inutile. Ce fait fut interprété par l'Évêque comme la volonté de la Vierge de rester sur ce lieu et il fit construire une chapelle pour Marie, pour la vénérer sur la montagne de Montserrat.


La dévotion à la Vierge de Lourdes

La dévotion à Notre Dame de Lourdes doit son origine aux faits arrivés à Lourdes, au bord du Gave. Bernadette Soubirous, une petite fille de 14 ans, se trouvait dans la forêt à ramasser du bois, quand le 11 février 1858, une jeune fille resplendissante qui l'appelait lui est apparue. Surprise, elle s’est agenouillée et a commencé à prier ne comprenant pas ce qu'elle avait vu. La jeune disparut, pour lui réapparaître quelques jours plus tard. Il y eu 18 apparitions entre le 11 février et 16 juillet de la même année. Ces faits ont immédiatement provoqué la venue de foules et des fidèles de partout sur le lieu précis des apparitions.

La dévotion à la Vierge de Meritxell

Notre Dame de Meritxelle a connu, depuis ses origines, une grande vénération. L’histoire d’Andorre va de paire avec celle de Notre Dame de Meritxell. Il représente la foi et la dévotion d’un peuple, le cœur spirituel du pays. Les origines remontent à une belle légende, transmise depuis toujours de père en fils.....

Un 6 janvier, fête des Rois Mages, un berger de Canillo se dirigeait vers le petit village de Meritxell afin d’assister à la messe. En passant à l’endroit où aujourd’hui se situe l’actuel sanctuaire, il vit un rosier en fleurs comme s’il s’agissait d’un mois de juin. Alors qu’il se rapprochait, il trouva une belle sculpture de Notre Dame et face à une telle surprise, il couru informer le curé de Canillo qui déposa alors la sculpture sur l’autel.
Au jour suivant, la sculpture qui avait disparu de l’église fut de nouveau trouvée au pied du rosier. Ils crurent alors que la vierge voulait être près du village d’Encamp et ils la déposèrent donc dans l’église. Mais à nouveau, un jour plus tard, la sculpture fut retrouvée à Meritxell.
Finalement, les habitants comprirent clairement que la volonté de la vierge était d’être vénérée à cet endroit par tous les fidèles et les pèlerins.



Retourner