Anglais Espagnol Italien

Bernadette Soubirous et sa trace

Bernadette Soubirous

Sainte Marie-Bernard Soubirous (Bernadette) est née le 7 janvier 1844 dans le village de Lourdes. C'était l’aînée de plusieurs enfants. Depuis son enfance, elle souffre d’une santé très délicate dûe à une mauvaise alimentation et aux conditions de vie. À 10 ans, elle est malade de choléra et en conserve de l’asthme.
Quand elle avait 14 ans, la Vierge lui est apparue en 18 occasions.
Le 11 février 1858, Bernadette et deux autres petites filles sont allées ramasser du bois pour se réchauffer. Tout à coup, dans la grotte où elle se trouvait, elle vit une lumière et dans cette lumière une jeune fille. L'Apparition et Bernadette n'échangent aucun mot, elles font le signe de croix. C'était la première apparition. Par la suite il y en aura 17 autres. Lors d’une apparition elle révèle son nom, "Immaculée Conception", et lors d’une autre, elle lui transmet le message de construire une chapelle pour que les gens viennent y prier.  
Le 16 juillet a lieu la dernière apparition, les adieux. Bernadette sait déjà que c'est la dernière fois qu’elle verra l’Immaculée Conception.
Après les apparitions, Bernadette est admise dans la Communauté de Filles de la Charité de Nevers. En 1866 elle commence son noviciat et en 1878 elle prononce ses vœux et décède quelques mois après, le 16 avril 1879.
La vie de Bernadette fut chargée de pénalités et de maladies même après les apparitions. Mais toutes ces pénuries n'ont fait que consolider et agrandir sa foi et son amour pour Dieu et la Vierge Marie.
Sainte Bernadette a été canonisée le 8 décembre 1933. Son corps intact est exposé au couvent de Nevers, dans un cercueil en verre. Sainte Bernadette se fête le 16 avril.

Les Apparitions

À 1858, quand Bernadette avait 14 ans, la Vierge lui est apparue en 18 occasions.

La Gruta - © Sanctuaires ND de Lourdes_EURL Basilique du RosaireJeudi 11 février: la première rencontre
Accompagnée de sa soeur et d'une amie, Bernadette se rend à Massabielle pour ramasser des bois. Tout à coup, elle entend un bruit qui ressemblait à un coup de vent, elle lève la tête vers la Grotte : "J'aperçus une dame vêtue de blanc : elle portait une robe blanche, un voile blanc également, une ceinture bleue et une rose jaune sur chaque pied". Bernadette fait le signe de la croix et récite le chapelet avec la Dame. Dimanche 14 février, deuxième apparition. Bernadette voit apparaître la même Dame. Elle lui jette de l'eau béndite. Jeudi 18 février, troisième apparition. La Dame parle: "Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en ce monde mais dans l'autre. Voulez-vous me faire la grâce de venir ici pendant quinze jours?". Vendredi 19 février, quatrième apparition. Bernadette vient à la Grotte avec un cierge bénit et allumé. Samedi 20 février, cinquième apparition. La Dame lui a appris une prière personnelle. A la fin de la vision, une grande tristesse envahit Bernadette. Dimanche 21 février, sixième apparition. La Dame se présente à Bernadette le matin de bonne heure. Une centaine de personnes l'accompagnent et est interrogée par le commissaire .  Mardi 23 février, septième apparition. L'Apparition lui révèle un secret "rien que pour elle ".
Mercredi 24 février, huitième apparition. Message de la Dame : "Pénitence ! Pénitence ! Pénitence ! Priez Dieu pour les pécheurs ! Allez baiser la terre en pénitence pour les pécheurs ! ". Jeudi 25 février, neuvième apparition. Bernadette raconte : "Elle me dit d'aller boire à la source (…). Je ne trouvai qu'un peu d'eau vaseuse. Au quatrième essai je pus boire. Elle me fit également manger une herbe qui se trouvait près de la fontaine puis la vision disparut et je m'en allai.".
Samedi 27 février, dixième apparition. Huit cents personnes sont présentes. L'Apparition est silencieuse. Dimanche 28 février, onzième apparition. Bernadette prie, baise la terre et rampe sur les genoux en signe de pénitence. Lundi 1er mars, douzième apparition.Pour la première fois, il y a un prêtre dans la foule. Mardi 2 mars, treizième apparition. La Dame lui demande : "Allez dire aux prêtres qu'on vienne ici en procession et qu'on y bâtisse une chapelle". Mercredi 3 mars, quatorzième apparition. La réponse de la Dame cette fois est un sourire. Jeudi 4 mars, quinzième apparition. La vision est silencieuse et le curé Peyramale campe sur sa position. Jeudi 25 mars, seizième apparition. La vision révèle enfin son nom: "Que soy era immaculada councepciou". Mercredi 7 avril, dix-septième apparition. Pendant cette Apparition, Bernadette tient son cierge allumé. La flamme entoure longuement sa main sans la brûler. Ce fait est immédiatement constaté par le médecin, le docteur Douzous. Jeudi 16 juillet, dix-huitième apparition. L'accès à Massabielle est interdit et fermé. Elle se rend donc en face, de l'autre côté du Gave. Elle voit la Vierge Marie, c'est la dernièere fois.

La trace de Bernadette

Horaires de visite:

Du 5 d'avril au 25 d'octobre, ouvert de 9 h. à 12 h. et de 14 h. à 19 h.
Reste de dates, de 10 h. à 12 h. et de 15 h. à 17.00 h.

Visite gratuite

El Molino  de Boly - © Sanctuaires ND de Lourdes_EURL Basilique du RosaireLe Moulin de Boly

Le Moulin de Boly est la maison où Bernadette Soubirous est née. Les visiteurs peuvent visiter aujourd'hui, au premier étage, la chambre où la jeune est née. Au rez-de-chaussée on peut y voir le vieux moulin et la cuisine.


Horaires de visite:

Du 5 d'avril au 25 d'octobre, ouvert de 9 h. à 12 h. et de 14 h. à 19 h.
Reste de dates, de 10 h. à 12 h. et de 15 h. à 17 h.

Visite gratuite

Le Cachot

C'est la pièce d’une ancienne prison où Bernadette et sa famille ont pu se loger après avoir dû abandonner le moulin.
Une cellule sombre et humide, de 3,77 m sur 4,40 mètres : le cachot.Les Soubirous y habiteront à partir de 1856 et y resteront jusqu’à l’automne 1858.

L'ancien presbytère

C'est la maison où vivait l’abbé Peyramale au temps des Apparitions et où Bernadette s'est présentée plusieurs fois pour lui transmettre les demandes de la Sainte Vierge.
En 1858, elle est habitée par deux locataires dont l’abbé Peyramale, le curé de Lourdes.Bernadette viendra ici le 25 mars 1858 pour transmettre au curé de Lourdes l’ultime parole de la Dame : «Que soy era Immaculada Counceptiou » (Je suis l’Immaculée Conception).

Horaires de visite:

Du 5 d'avril au 25 d'octobre, ouvert de 9 h. à 12 h. et de 14 h. à 19 h.
Reste de dates, de 10 h. à 12 h. et de 15 h. à 17 h.

Visite gratuite

L'ancien Hospice

A proximité de la gare de Lourdes, ce grand bâtiment du XIXème siècle accueille les pèlerins, avec sa façade austère et son double alignement de fenêtres en pierre de taille. A part la chapelle néo-gothique construite plus récemment, cette façade a conservé l’aspect de l’ancien hospice, fondé en 1834 par les sœurs de la charité de Nevers. Ici Bernadette a passé quelques années et a fait sa première communion.

Horaires de visite:

Du 5 d'avril au 25 d'octobre, ouvert de 9 h. à 12 h. et de 14 h. à 19 h.
Reste de dates, de 10 h. à 12 h. et de 15 h. à 17 h.

Visite gratuite

Le Musée de Bernadette

Une visite idéale pour une première approche de Lourdes (sens et message des apparitions, vie de Sainte Bernadette, développement des Sanctuaires...).Situé à quelques mètres du Sanctuaire, ce musée raconte la vie de la jeune fille par ses souvenirs et objets.

L'Église parroquiale du Sacre Coeur (ancienne église de Saint Pierre)

Cette église est érigée sur l'ancienne Église de Saint-Pierre, le lieu où Bernadette a été baptisée le 9 janvier 1844. Elle a été construite après les Apparitions mais n'a pas été inaugurée jusqu'à 1903, donc Bernadette ne l’a pas connue.

Le Chemin de Bernadette et de Bartrés

À 4 kilomètres de Lourdes on trouve le village de Bartrès. Bernadette y a vécu en deux occasions : à l'âge de 1 et 13 ans.


Retourner