Anglais Espagnol Italien Catalan

L'image de Notre-Dame de Meritxell

L’image que nous pouvons voir actuellement dans le sanctuaire et qui est vénérée par les fidèles et les pèlerins est une reproduction de la sculpture romane disparue la nuit du 8 septembre 1972, lors de l'incendie qui frappa gravement le sanctuaire.
Talla de la antigua imagen desaparecida en el incendioL’image sainte qui fut détruite par l’incendie était une sculpture romane du XIIe siècle, en bois polychromé, que les experts considéraient comme l’une des plus anciennes de cette région des Pyrénées.  Assise solennellement dans une attitude hiératique, elle tient sur ses genoux l’enfant qui lève la main gauche tout comme la Mère. Elle portait une couronne de cinq fleurons sur la tête au-dessus d’un voile blanc qui lui couvrait la tête et les épaules. Comme d’autres images de l’époque, connues comme de la « main longue », la main droite de la Vierge était exagérément grande et longue pour souligner l'action d'accueillir et le signe de la bénédiction
L’enfant, qui répète le geste de la Mère, a les pieds nus contrairement à cette dernière, qui portait de grands sabots.
El niño, que repite el gesto de la Madre, iba descalzo a diferencia de ésta, que portaba unos grandes zuecos.

La sculpture qui est aujourd'hui vénérée est une fidèle reproduction de la statut originale. Elle met en évidence trois caractéristiques de la sculpture médiévale qui sont: la position de la mère symbolisant la protection qu'une mère offre à ses enfants; les yeux de la mère, bien trop grands, qui représentent l'éternité et la spiritualité et la transcendance de ce qui est divin.
Ces yeux imparfaits et admirateurs lui permettent de voir les visiteurs, même si ceux-ci ne la regardent pas. Et enfin, elle revêt des sabots typiques des paysans de la montagne.

Le message de l'artiste est clair : la Vierge de Meritxell, reine du ciel et de la terre, est une femme simple et humble qui aime tout le monde de la même façon.

 


Retourner