Anglais Espagnol Italien Catalan

Origine du sanctuaire

Iglesia ViejaLes origines du sanctuaire de Meritxell, tout comme de nombreux autres sanctuaires, ne sont pas documentées par des écrits fournissant des informations concrètes et précises en mesure de nous permettre de reconstruire fidèlement ses débuts. Mais ce qui est parvenu à notre époque est la tradition orale qui a été transmise de pères en fils et qui nous a permis de connaître une jolie légende. Comme tout récit populaire, celui-ci peut être transmis avec certaines nuances plutôt que d’autres mais son essence ne change pas et les origines du sanctuaire furent ainsi…

“… depuis le hameau de Meritxell, le matin du 6 janvier, un berger se dirigeait à Canillo pour assister à la messe de l’Épiphanie. Lorsqu’il passa à l'endroit où se dresse aujourd'hui le sanctuaire, un rosier en fleur et ses feuilles vertes attirèrent son attention. Il s’agissait bien entendu d’une vision étrange puisque tout était enneigé et que le rosier avait un aspect tout à fait printanier. Lorsqu’il s’approcha de l’arbuste, ce fut avec surprise qu’il découvrit une belle image de Notre Dame. Étonné et joyeux, il se dirigea à Canillo pour annoncer le miracle aux autres habitants et au curé. Une fois la messe terminée, ils se rendirent tous ensemble en procession en direction de Meritxell. Ils ramassèrent l’image et la portèrent à Canillo. Ils l’installèrent sur l’autel de l’église et firent la promesse de lui construire un retable.

Imagen romanica siglo XIILe lendemain, lorsqu’ils entrèrent dans l’église, ils constatèrent que l’image ne se trouvait pas là où ils l’avaient déposée et qu’elle avait disparu. Ils restèrent tous déconcertés puisque les portes de l’église étaient restées fermées pendant toute la nuit. La perplexité et la stupéfaction s’emparèrent des habitants du village puisqu’ils pensèrent à un vol. Cependant, un voyageur venant d’Andorre et ignorant les faits survenus la veille, se présenta et déclara avoir vu une image de Sainte Marie au pied d’un rosier en fleur en passant par Meritxell. Les habitants conclurent que la vierge préférait être vénérée dans la localité d’Encamp. Et c’est ainsi que les habitants de ce village formèrent une procession pour aller chercher l'image qu'ils installèrent sur le maître-autel de l'église paroissiale.  Le lendemain, tout comme à Canillo, l’image avait disparu dans des circonstances semblables.  Ils retournèrent à Meritxell et trouvèrent l’image à côté du rosier, sur une petite extension de terrain sans aucune trace de la neige tombée la nuit précédente.


La volonté de Notre Dame était à présent évidente et les habitants de Canillo et d’Encamp construisirent donc une chapelle à cet endroit pour que les fidèles pussent la vénérer précisément là.”


Retourner